Le syndrome du voyageur

syndrome-du-voyageurChaque année, des centaines de voyageurs dans le monde sont touchés par le syndrome du voyageur. En effet, le dépaysement tant recherché lorsque l’on part en voyage peut aussi faire tourner les vacances au cauchemar. Ce trouble psychique généralement passager survient lorsque le touriste est confronté à un pays au mode de vie très différent, et lorsqu’il n’a pas été préparé mentalement au choc culturel. Ce syndrome se traduit principalement par une anxiété, des palpitations et des sueurs. Dans les formes les plus importantes, la personne peut alors entrer dans des états de délire, avoir des hallucinations ou même ressentir des sensations vertigineuses et un sentiment de persécution. Ces effets sont pour la plupart des cas temporaires. La vie reprend son cours petit à petit une fois revenu dans le pays natal et le quotidien.

2 réflexions sur “Le syndrome du voyageur

    1. Toutes ces manifestations se produisent chez des personnes « normales », qui n’avaient pas, avant d’entreprendre leur voyage de problèmes psychiatriques. Le trouble se déclenche car elles sont brutalement confrontées à certaines réalités du pays visité qu’elles n’avaient pas anticipées.

      Trop plein d’émotion

      A Florence, le syndrome du voyageur est provoqué par un trop-plein d’émotions suscitées par les œuvres d’art époustouflantes. C’est le syndrome de Stendhal. C’est donc la beauté artistique qui est ici la cause de ce syndrome et le fait que le voyageur n’était pas préparé à recevoir ce trop plein de beauté. Les personnes qui ont le plus de risques de développer ce syndrome sont les individus particulièrement sensibles et émotifs.

      A Paris, c’est sa laideur qui traumatise. Paris, la plus belle ville du monde : une image souvent fantasmée par les touristes qui peut devenir déstabilisante, en particulier pour les Japonais. Ils sont choqués par les trottoirs sales, les gens pressés, le métro bondé, les odeurs et les échafaudages qui parsèment la Capitale. Pour les Japonais, qui ont une vision idéalisée de Paris, et qui ont grandi dans la discrétion, dans le respect de l’autre, ce choc culturel peut être très perturbant.

      En Inde et à Jérusalem, c’est plutôt le choc religieux qui est en cause. L’Inde est un pays culturellement riche, où l’histoire, les codes sociologiques et la foule sont très différents des pays occidentaux. L’exotisme de l’Inde peut provoquer un véritable choc psychologique. De nombreux touristes occidentaux peuvent voir leurs repères s’effondrer. Pour Jérusalem, il s’agit d’un choc religieux, dans cette ville où les trois religions monothéistes sont très présentes.

      Mais ce syndrome ne touche pas tout le monde, restez sur terre.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s