Hollande , une tragédie

François Hollande plonge au plus bas taux d’impopularité dans les sondages depuis 1958. 20 % de satisfaits, d’accord, mais 80 % d’insatisfaits, selon le baromètre « Ifop-JDD » publié hier. Ce mois-ci s’ajoutent 11 % supplémentaires de sympathisants socialistes déconfits.

Les Français pensent, par ailleurs, que ni l’UMP ni le FN ne feraient mieux.

Encourageant ? Il y a urgence à réagir, non ?

Note dégradée par Standard & Poor’s, rapport de l’OCDE au titre franc : « Redresser la compétitivité ». Certes, mais comment ?

Le pays est ingouvernable, Hollande immobile dans le courant du fleuve. Pis, il paraît peu solidaire des réformes, du mariage pour tous à la taxation de l’épargne, comme s’il les découvrait un beau matin, sur le perron de l’Elysée, dans un couffin. Chaque réforme est illisible ou abandonnée ou contre-productive. L’écotaxe ? Ratée.

La TVA le 1er janvier, grogne à prévoir. La fiscalité ? « Horresco referens. »

Les rythmes scolaires, un problème.

Les ministres à la grande gueule – Arnaud Montebourg – ou trop performants pour être loyal encore longtemps – Manuel Valls – le soutiennent comme la corde le pendu. Il n’y a plus d’issue : cela s’appelle une tragédie.

Avec une croissance à – 0,1 % au troisième trimestre, une popularité en berne, une envie de sécession qui parcourt la France, comme le frémissement du désir chez le spectateur de Léa Seydoux, des jacqueries sociales couvertes du bonnet rouge d’un père Noël qui distribuerait des coups plutôt que des cadeaux, François Hollande est mal barré.

A la question  : « Peut-il rebondir ? »,  nous aurions envie de substituer la question essentielle de ce quinquennat, à l’approche des élections : que pense exactement François Hollande ? Ou encore : de quoi François Hollande est-il le nom ? Moi , Président .

Parle t-il ? Certes. Ecoutait-il ? Pas certain. Volubile et charmante, Valérie assure la communication.

La tragédie impose une stratégie de rupture. Sortir de la mécanique politicienne, des calculs à court terme, des institutions fossilisées. Libérer les énergies qui sont réelles, les talents français qui sont nombreux, exiler les pessimistes et les Cassandre, faire front contre toutes les sanies des extrêmes, gauche et droite confondues.

Surtout, en finir avec la maladie de l’égalitarisme, tragédie française. « Tout le royaume sera en commun. Il n’y aura plus d’argent. J’habillerai tout le monde de la même livrée. » 

Qui parle ? Shakespeare, « Henri VI », une pièce de 1589. Toujours facile de critiquer. Je ne suis pas au gouvernement ? J’attendrai…

Publicités

2 réflexions sur “Hollande , une tragédie

  1. Les instituts de sondage non pas tous le recul nécessaire , seul la TNS / sofres (ex sofres ) le posséde par son antériorité .
    Le dernier sondage effectué par cet organisme pour le Figaro Magazine donne:
    – 21% en novembre 2013 à François HOLLANDE . MAIS :
    – Ce même organisme donnait 16% à Jacques CHIRAC en juillet 2006 !
    – Et AUSSI 20% à Nicolas SARKOZY en mai 2011 !
    Alors quelle analyse vont faire tous les tenants de la droite qui  » matraquent « de mensonges ce blog ?
    Où est votre tragédie ?
    Source : baromètre TNS/Sofres pour le Figaro Magazine

    J'aime

  2. Tous les instituts de sondage n’ont pas le recul nécessaire pour affirmer certaines données .
    Par contre, l’institut TNS / Sofrès possède l’antériorité . Que dit celui-ci dans un sondage pour le Figaro magazine :
    – Jacques CHIRAC ( juillet 2006 ) : 16%
    – Nicolas SARKOZY ( mai 2011 ) : 20%
    – françois HOLLANDE ( novembre 2013 ) : 21 %
    Alors une tragédie ? Ou de la propagande sur ce blog ?

    source TNS/Sofrès pour le Figaro Magazine

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s